we sign it - Le sport féminin veut crever l’écran

Le sport féminin veut crever l’écran

Après le succès des 24 heures du sport feminin, nous vous demandons de continuer la mobilisation pour que le sport feminin ait toute sa place dans les grands medias. 

Pour que le sport féminin soit plus visible dans les médias, Signez et diffusez la pétition : Le sport féminin veut crever l’écran 

Le sport féminin veut crever l’écran 

Pour la première fois de son histoire, la télévision et la radio française se mobilisent pour donner plus de visibilité au sport féminin dans les médias. Une mobilisation d’une centaine de télés et radios ayant un portée internationale avec la participation de la RTBF, Africa24, Ubiznews tv, TV5 Monde qui touche 243 millions de foyers .

Cette impulsion historique donnée par Christine Kelly membre du CSA ne doit pas rester lettre morte.
Ce samedi 1er février 2014 a pu démontrer l’attente sur le terrain, la soif du public, le besoin de donner de la visibilité au sport féminin. Les fédérations, les ligues, les associations, les collectivités locales, le gouvernement, tous se sont unis lors de cette journée pour donner de la voix au sport féminin. La journée s’est transformée très rapidement en week-end du sport féminin puis en semaine, tant la mobilisation était grande.

Pendant plusieurs années, on attendu la performance, maintenant elle est au rendez-vous.
Pendant plusieurs années on a attendu les résultats, maintenant ils sont là.
Pendant plusieurs années on a attendu les audiences, maintenant elles sont là.

Qu’attendons-nous aujourd’hui ? Qu’attendez-vous pour continuer, poursuivre cette mobilisation ? Montrer, prouver, démontrer que le sport féminin a lui aussi sa performance, sa technicité, son savoir-faire?

- Nous demandons au CSA de continuer fermement à veiller à cette visibilité médiatique, quitte à passer de la mobilisation à l’obligation.
- Nous demandons aux patrons de chaînes et de radios, aux rédacteurs en chef et journalistes de faire preuve de bonne volonté en faisant les bons choix rédactionnels.
- Nous demandons aux fédérations et aux ligues de poursuivre leurs efforts en interne afin que les résultats rejaillissent à l’extérieur.
- Nous demandons aux collectivités locales de favoriser le sport féminin par exemple, dans l’obtention de salles et de matériel de qualité.
- Nous demandons aux annonceurs d’investir sur cet atout en plein essor et d’oser miser sur le féminin.
- Nous demandons au gouvernement de faciliter cette émergence féminine en légiférant, surtout à la veille d’une prochaine loi sur le sport portée par la ministre Valérie Fourneyron.
Si les médias ont fait bouger les lignes, c’est que le sport féminin en est digne.

Jouons les prolongations pour transformer l'essai.
 

Signer

Diffusez auprès de votre entourage